Rechercher
  • Auteur 1

Janvier 2021 : les bonnes nouvelles pour le budget des étudiants

Source : L'étudiant



C'est la "tradition", le passage au 1er janvier s’accompagne d’une série d’augmentations qui, mises bout à bout, pèsent sur (ou plutôt allègent !) le porte-monnaie des Français… En 2021, le gouvernement met en place ou prolonge des aides pour les jeunes, dont celles prévues par le plan "1 jeune,1 solution". Le point sur les bonnes nouvelles pour les finances des étudiants à partir du 1er janvier 2021.


Le Smic revalorisé


La revalorisation du Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance), qui augmente de 0,99% en ce début 2021, a des conséquences pour les détenteurs d’un job étudiant, mais aussi les jeunes en contrat de professionnalisation ou d’alternance, dont la rémunération est calculée sur la base du Smic. Ce dernier passe à 10,25 € brut minimum de l’heure, contre 10,15 € en 2020.


Les repas à 1 € pour les étudiants boursiers


Les étudiants boursiers pourront continuer à bénéficier de repas à 1 euro dans les restaurants et cafétérias universitaires jusqu'à la fin de l'année universitaire 2021. La mesure avait été mise en œuvre au 1er septembre dernier. Même lorsqu'il n'est pas possible de manger sur place, en période de confinement par exemple, les Crous continuent de proposer des repas à ce tarif, mais uniquement en vente à emporter.


Le nouveau calcul des APL sans conséquences négatives pour les étudiants bénéficiaires

Depuis le 1er janvier 2021, les APL (aides personnalisées au logement) sont calculées sur la base des revenus des douze derniers mois et non plus sur la déclaration des revenus de deux ans plus tôt. Vos droits sont recalculés tous les trois mois, et non plus une fois par an, ce qui peut avoir pour conséquence de faire augmenter… ou baisser le montant de l'aide perçue.


Mais les APL des étudiants bénéficiaires seront "préservées", a assuré le ministère du Logement. Un régime d'exception ne permettra pas la baisse de leurs droits, mais uniquement une hausse, ou le maintien du montant perçu auparavant.


Le reste à charge zéro limite les dépenses de santé


Le reste à charge zéro entre pleinement en vigueur au 1er janvier 2021. Vous n'aviez déjà, en bout de course, rien à débourser pour certains de vos soins dentaires et optiques. La mise en place du remboursement intégral des frais engagés pour ces dépenses de santé spécifiquement identifiées est désormais également effective pour les soins concernant l'audition.

4 vues0 commentaire